André Sauvé avec l’OSM

ANDRÉ SAUVÉ À L'OSM

PARTENAIRE DE SAISON

Maison symphonique de Montréal

Présenté pour la première fois dans le cadre du Festival Juste pour rire 2017 et acclamé par la critique, le spectacle « André Sauvé avec l’Orchestre Symphonique de Montréal » propose une incursion unique dans des textes inédits d’André Sauvé. Avec ce concept hors du commun, mariant humour et musique, la grandeur des œuvres classiques viendra soutenir, illustrer, appuyer et donner image à son univers pour en décupler sa folie. Car oui, une fois de plus,  et ce, à notre plus grand plaisir, il poursuit son aventure à travers les méandres de notre fonctionnement humain. Il persiste dans cette voie qui est celle de s’explorer soi-même.

 

En juxtaposant ainsi l’existentiel et le banal, le crucial et l’inutile, on en arrive à se demander si l’un ne se retrouve pas un peu dans l’autre? Et si le «petit» n’était qu’un tesson dans lequel se miroite le «grand»? S’il en est ainsi, l’exploration n’aura pas été vaine.

 

Ne manquez pas cet événement unique et grandiose de retour à la demande générale pour seulement 3 représentations à la Maison Symphonique !

PRIX DES BILLETS

À partir de 39.44$*

LUNDI 26 MARS 2018

20h00

MARDI 27 MARS 2018

20h00

MERCREDI 28 MARS 2018

20h00

Textes : André Sauvé

Mise en scène : Pierre Bernard

Adam Johnson : Chef d’orchestre

 

Quelques critiques du spectacle présenté à Montréal en juillet 2017

« Ce spectacle d’André Sauvé avec l’OSM va entrer dans les annales de Juste pour rire et même de l’humour québécois. L’humoriste a livré une proposition extrêmement rafraîchissante qui marie à merveille deux univers habituellement très éloignés. Du très grand art. », Le Journal de Montréal

« Quand les lumières se sont éteintes, à la représentation à laquelle nous avons assisté, vendredi, le public de la Maison symphonique s’est spontanément levé et a ovationné l’humoriste et l’orchestre non pas une fois, non pas deux fois, mais bien trois fois. C’était mérité. », La Presse

« Cette exploration de la vie dans tous ses états se marie élégamment avec l’orchestre symphonique, chacun nourrissant l’autre dans une belle complicité. », Le monde

VOUS AIMEREZ AUSSI