Maison symphonique de Montréal

Une nouvelle résidence pour l'OSM

La Maison symphonique de Montréal est la nouvelle résidence de l'Orchestre symphonique de Montréal. Elle a été inaugurée le 7 septembre 2011 par l'OSM sous la gouverne de son directeur musical, Kent Nagano.

La réalisation de cette salle a été rendue possible grâce au gouvernement du Québec, qui en assume également les coûts, dans le cadre d’un partenariat public-privé avec SNC-Lavalin, par l’entremise de sa filiale Groupe immobilier Ovation. L'acoustique et la scénographie de la salle portent la signature de la firme Artec Consultants Inc., dirigée pour ce projet par Tateo Nakajima. Son architecture a été réalisée par un consortium constitué de Diamond and Schmitt Architects et Aedifica architectes, dirigé par Jack Diamond.

 

La Construction de la nouvelle résidence de l'OSM - Quelques dates marquantes

  • Le gouvernement du Québec engage en 2005 les spécialistes de la firme Artec comme acousticiens et scénographes pour l'élaboration du projet.
  • En juin 2006, le premier ministre Jean Charest et la ministre de la Culture et des Communications et ministre responsable de la région de Montréal, Line Beauchamp, annoncent la construction de la salle de concert.
  • Suite à un processus de sélection, le gouvernement du Québec signe en avril 2009 une entente de partenariat jusqu'en 2038 avec Groupe immobilier Ovation, filiale de SNC-Lavalin, pour la conception, la construction, le financement, l’exploitation et l’entretien de la future salle.
  • Au printemps 2009, les travaux de démolition de l'ancien stationnement souterrain, situé sur le site de la future salle, débutent.
  • La construction de la salle commence à l'automne 2009.
  • À l'été 2010, les travaux de structure sont achevés.
  • Le 7 septembre 2011, l'OSM inaugure sa nouvelle résidence. 

 

Découvrez quelques caractéristiques de la Maison symphonique de Montréal

  • La nouvelle salle peut accueillir jusqu’à 2100 spectateurs assis, dont 200 sièges disponibles pour des spectateurs dans la section du chœur, lorsque celle-ci n'est pas utilisée.
  • La scène peut accommoder jusqu’à 120 musiciens et un chœur de 200 voix.
  • L’auditorium est de type « shoebox », se distinguant entre autres par sa géométrie relativement étroite, haute et longue, ainsi que par la présence de sièges sur plusieurs niveaux de balcons et entourant la scène. Ces caractéristiques géométriques sont à la base de la qualité acoustique supérieure de la salle et offrent une relation intime entre les artistes et le public.
  • L'auditorium répond au critère de bruit N1, selon lequel le niveau de bruit de fond dans la salle n'est pas perceptible à l'oreille humaine. Ceci est atteint par la création d’une « boîte dans une boîte » : l'auditorium est complètement séparé structuralement du reste du bâtiment et est déposé sur des isolateurs acoustiques en caoutchouc qui empêchent la transmission des vibrations provenant de l’extérieur. Les murs en construction lourde de la boîte intérieure empêchent de plus la transmission des bruits extérieurs. Les systèmes électriques et mécaniques sont eux aussi conçus pour ne générer aucun bruit audible.
  • L’auditorium est conçu principalement pour des performances musicales acoustiques pouvant accommoder, grâce aux systèmes réglables de l'auditorium, toute l'étendue du répertoire d'un orchestre symphonique, ainsi que de la musique de chambre. Les systèmes réglables  permettent d'adapter la taille de la scène au nombre d’artistes et de régler l'environnement acoustique grâce à des réflecteurs et à des rideaux motorisés. Une utilisation secondaire est toutefois prévue pour d'autres types de prestations, telles que des performances et des événements amplifiés.
  • La configuration du volume de l'auditorium, les angles des murs, leurs courbes, la disposition des colonnes, la forme des façades des balcons et la répartition de l'auditoire contribuent à assurer une expérience supérieure, en termes de visibilité et d'acoustique, à chacun des sièges de la salle.
  • Toutes les surfaces de l'auditorium sont recouvertes de bois. Le bois de hêtre du Québec est utilisé à la fois pour ses propriétés acoustiques et visuelles.
  • La conception de l'orgue de l'OSM fait partie intégrante de l'auditorium : l’agencement des tuyaux constitue le point de rencontre entre architecture et musique. L'orgue est fabriqué au Québec par Casavant Frères, qui en a élaboré la conception visuelle en collaboration avec les architectes Diamond and Schmitt et Ædifica.
  • La salle est certifiée par le sceau de construction LEED (Leadership in Energy and Environmental Design) favorisant les choix durables pour ce qui est de la qualité de l’environnement et de l’aménagement écologique du site. 

Voir le plan de la salle