Mission, vision, historique

Mission, vision, historique

PARTENAIRE DE SAISON

HISTORIQUE

osm_historique
L’Orchestre des CSM à ses débuts sous la direction de Wilfrid Pelletier, 1934

Depuis sa fondation en 1934, l’Orchestre symphonique de Montréal s’est illustré à titre de chef de file de la vie symphonique canadienne et québécoise. Ambassadeur culturel de premier plan, l’Orchestre a acquis une réputation des plus enviables sur la scène internationale grâce à la qualité de ses nombreux enregistrements et tournées. L’OSM poursuit cette riche tradition sous la gouverne de son directeur musical Kent Nagano, tout en se distinguant par une programmation novatrice qui vise à actualiser le répertoire symphonique et consolider l’ancrage de l’Orchestre au sein de sa communauté.

L’excellence et la vision de l’OSM ont été façonnées par ses directeurs musicaux : Wilfrid Pelletier, Montréalais de naissance et premier directeur artistique de l’Orchestre, Désiré Defauw, Igor Markevitch, Zubin Mehta, sous la direction duquel l’Orchestre donna ses premiers concerts en Europe, Franz-Paul Decker, Rafael Frühbeck de Burgos, Charles Dutoit, dont la collaboration avec l’Orchestre dura près de 25 ans et mena ce dernier à s’illustrer sur la scène internationale, et, depuis septembre 2006, Kent Nagano.

directeur-musicaux
Les directeurs musicaux de l’OSM: Wilfrid Pelletier (1935-1941), Désiré Defauw (1941-1953), Igor Markevitch (1957-1961), Zubin Mehta (1961-1967), Franz-Paul Decker (1967-1975), Rafael Frühbeck de Burgos (1975-1976) Charles Dutoit (1977-2002), Kent Nagano (2006- )

Au fil des ans, l’OSM s’est produit lors de plus d’une quarantaine de tournées et d’une trentaine de sorties nationales et internationales. L’OSM a entre autres effectué dix tournées en Asie, onze tournées en Europe et trois en Amérique du Sud. Sous la direction de Kent Nagano, l’Orchestre a présenté un concert au Théâtre du Châtelet à Paris (2006), a effectué sa première tournée pancanadienne (2007) et, en septembre 2008, maestro Nagano et sept musiciens de l’OSM ont effectué une tournée historique au Nunavik, dans le Nord du Québec, interprétant notamment L’histoire du soldat de Stravinsky, narrée en inuktitut. Kent Nagano et l’Orchestre se sont produits au Carnegie Hall de New York (2008 et 2011), où l’OSM a joué presque annuellement de 1982 à 2004, devant des salles combles. Pour la première fois, l’OSM a participé au Festival international d’Édimbourg (2011). Kent Nagano et l’OSM ont effectué une tournée en Amérique du Sud (2013), deux tournées européennes (2009 et 2014) ainsi deux tournées en Asie (2008 et 2014) avec des premiers concerts en Chine pour l’OSM en 2014.

 

L’OSM a réalisé plus d’une centaine d’enregistrements sous les étiquettes Decca, EMI, Philips, CBC Records, Analekta, ECM et Sony, ainsi que sous sa propre étiquette, lesquels lui ont valu une cinquantaine de prix nationaux et internationaux.

 

En septembre 2011, l’OSM et maestro Nagano ont inauguré la Maison symphonique de Montréal, nouvelle résidence de l’Orchestre. La réalisation de cette salle de concert a été rendue possible grâce au soutien du gouvernement du Québec. Son acoustique porte la signature de la firme Artec Consultants Inc., tandis que son architecture a été confiée à Diamond Schmitt Architects Inc. en association avec Ædifica Architects.

Inauguré le 28 mai 2014 à la Maison symphonique, le Grand Orgue Pierre-Béique a été généreusement offert à l’OSM par Mme Jacqueline Desmarais. Il a été réalisé par la maison Casavant pour le compte de l’OSM qui en est le propriétaire exclusif, avec la collaboration des architectes Diamond Schmitt + Ædifica pour sa conception visuelle.

 

L’OSM offre une programmation toujours plus riche à un public varié, comprenant des concerts symphoniques, des récitals, de la musique de chambre, des concerts mettant en lumière le Chœur de l’OSM et le Grand Orgue Pierre-Béique. L’OSM est de plus reconnu pour les projets novateurs qui ont jalonné son histoire. Au cours de la saison 2008-2009, qui marquait le 75e anniversaire de l’Orchestre, l’OSM présentait l’opéra Saint François d’Assise du compositeur Olivier Messiaen, qui s’est vu décerner le Grand Prix (2008) du Conseil des arts de Montréal. La 75e saison a par ailleurs fait l’objet du documentaire Montréal Symphonie, de la réalisatrice Bettina Ehrhardt, nommé Meilleur film canadien lors de l’édition 2010 du Festival International du Film sur l’Art (Montréal). Au cours de la saison 2014-2015, l’OSM présentait en première nord-américaine L’Aiglon, œuvre d’Honegger et Ibert, qui constitue par ailleurs le premier projet d’un partenariat renouvelé avec Decca Classics, maison avec laquelle l’Orchestre a enregistré quelque 80 albums du début des années 1980 au début des années 2000. L’OSM est présent hors de la salle de concert grâce à la diffusion de concerts sur une variété de plateformes, lui permettant de joindre des milliers de mélomanes à travers le monde.