RAYMOND DAVELUY

RAYMOND DAVELUY

PARTENAIRE DE SAISON

raymond_daveluy

Né en

1926

Décédé en

2016

Œuvre au programme

Épilogue sur Nun danket et Ballerma (1994)

Concert

Interprété lors des épreuves de demi-finales, catégorie Orgue, du Concours OSM Manuvie, semaine du 22 au 26 novembre 2016.

Raymond Daveluy est l’un des organistes québécois les plus salués. D’abord élève de son père, l’organiste Lucien Daveluy, il a étudié la théorie musicale auprès du réputé professeur Gabriel Cusson (1939-1946), et l’orgue auprès de Conrad Letendre (1942-1948).

La carrière de Raymond Daveluy est ponctuée tant par ses engagements à titre d’organiste que par sa pratique de la composition. Musicien salué à plusieurs reprises, il reçoit le Prix d’Europe en 1948, que lui décerne l’Académie de musique du Québec. En 1960, il devient le premier titulaire du grand orgue Beckerath de l’Oratoire Saint-Joseph de Montréal, position qu’il conserve jusqu’en 2002. Raymond Daveluy a aussi été décoré à diverses reprises, tant au Canada qu’à l’étranger. Il a été fait membre de l’Ordre du Canada en 1980 et il a reçu le titre de Fellow Honoris Causa du Collège royal canadien des organistes en 1993. En 1995, il a fondé les Mélodistes indépendants auprès de Rachel Laurin, Anne Lauber et Alain Payette, un groupe de compositeurs cherchant à écrire une musique à la fois moderne et accessible.

Les qualités d’improvisateur et d’organiste de Raymond Daveluy ont été maintes fois soulignées, et la musique qu’il a composée porte la marque de ses nombreuses années d’expérience en tant qu’interprète. La majorité des pièces qu’il a écrites son destinées à l’orgue et s’inscrivent dans la tradition des œuvres pour cet instrument : on reconnaît aisément les dialogues entre les multiples voix (le contrepoint) dont la pratique remonte à l’époque baroque. Le grandiose et l’intime s’y côtoient, et les multiples associations de timbres que permet cet instrument sont bien exploités. Enfin, la simplicité des rythmes et de l’harmonie contribuent aussi à poser ce compositeur en continuité de la musique tonale.

L’œuvre Épilogue sur Nun danket et Ballerma a été composée en septembre 1994 et est dédiée à Jeffrey Jubenville, qui en assura la création à l’occasion du service du 150e anniversaire de l’église Erskine and American, à Montréal (1994).

Vidéos

Regardez ce document d’archives montrant Raymond Daveluy en 1961, en train de présenter le tout nouvel orgue de l’Oratoire Saint-Joseph dont il a été titulaire jusqu’en 2002.

Enregistrements

Raymond Daveluy – Les cinq Sonates pour orgue, Riche Lieu, 1996. (RIC2-9991)

Récital d’orgue : Bach, Liszt, Frank, Widor, Gigout – Raymond Daveluy, Audiorama, 1979. (MS 33103)

Littérature

CARON, Sylvain, et Raymond Daveluy. « Entrevue avec l’organiste-compositeur Raymond Daveluy », Mixtures, vol. 5, novembre 1996.