Myriam Pellerin

Myriam Pellerin

Premiers violons

Myriam Pellerin a été entraînée dans le monde de la musique grâce à un petit Rondo qui l’a beaucoup émue alors qu’elle avait 7 ans. Elle a appris le violon avec Jean Cousineau, Yaela Hertz et Sonia Jelinkova. Ses études l’ont amenée à suivre l’enseignement de Sidney Harth et Albert Pratz, ainsi que de Maurice Clare à Londres. C’est d’abord un contrat de six mois, en janvier 1982, qui lui ouvre les portes de l’Orchestre. L’un de ses souvenirs les plus mémorables de musicienne est l’interprétation d’Une vie de héros de Richard Strauss, avec l’Orchestre national des Jeunes du Canada, sous la baguette de Marius Constant. Elle est redevable à Maestro Nagano de l’avoir poussée à dépasser ses limites, afin d’atteindre un raffinement musical exceptionnel.

Modèle d’instrument : Constantino Celani (Italie) de 1900, archet Viaume (France) de 1885

Ville d’origine : Montréal

Prix et bourses : 1er prix au Concours de musique du Canada en 1977 et 1979

Intérêts : La psychologie, la spiritualité, le vélo, la randonnée, le jardinage, la cuisine, le travail manuel et… mes enfants!

Si vous pouviez jouer d’un autre instrument… : La guitare classique, le piano, l’accordéon

Si vous n’aviez pas été musicienne, vous auriez aimé être… : Dans le domaine de la psychologie