ZOOM SUR LA CRÉATION

ZOOM SUR LA CRÉATION

Depuis sa fondation, en 1934, l’OSM soutient la création canadienne et québécoise en interprétant les œuvres de nos compositeurs nationaux et en leur commandant de nouvelles pièces. Au cours des 40 dernières années, plus de 300 œuvres canadiennes ont ainsi été jouées au moins une fois par l’OSM.
D’année en année, notre programmation offre la possibilité de découvrir des opus composés chez nous, lors de concerts qui sont l’occasion unique de célébrer notre culture musicale contemporaine.

Zoom sur la création présente des informations relatives aux compositeurs du Québec et du Canada dont les œuvres seront jouées par l’OSM au cours de la saison. Apprenez-en davantage en consultant les pages d’informations qui leur sont consacrées. Sur chacune des fiches informatives, les plus curieux des mélomanes trouveront quelques références et compléments afin de poursuivre leurs découvertes.

Les créations canadiennes au programme de la Saison 18/19 de l’OSM

CHAAKAPESH

Fruit de la collaboration de l’écrivain cri Tomson Highway et du compositeur Matthew Ricketts, Chaakapesh, le périple du fripon est un opéra de chambre en langues crie, inuite et innue, commandé par l’OSM pour son concert d’ouverture de saison et une tournée dans diverses communautés des Premières Nations et des Inuits.

Faisant appel à la contribution créative d’artistes locaux issus des différentes communautés, le concert a été donné dans chacune des langues des territoires visités. Florent VollantAkinisie Sivuarapik et Ernest Webb assuraient la narration — respectivement en innu, en inuktitut et en cri —, alors que Geoffroy Salvas (baryton) et Owen McCausland (ténor) interprétaient les rôles chantés en cri. Signé Tomson Highway (livret) et Matthew Ricketts(musique), mis en scène par Charles DauphinaisCHAAKAPESH, LE PÉRIPLE DU FRIPON est inspiré d’une légende innue qui raconte que l’on est sur terre pour rire et vivre en harmonie avec la planète.

SEMAINE DU 7e ART ET BRAHMS

Imaginée par Kent Nagano, la semaine Le 7e art et Brahms s’articulera autour d’un concept unique où les œuvres de créateurs canadiens côtoieront celles des grands compositeurs classiques et du cinéma muet. Lors de chacun des quatre concerts, le programme sera divisé entre une œuvre concertante, une commande de l’OSM mettant en relief un court-métrage présenté en direct, ainsi qu’une des quatre symphonies de Brahms.

Quatre concerts où la voix du compositeur allemand sera agencée en musique et en images à celles d’aujourd’hui!

La première de Brahms et le printemps

Kent Nagano, chef d’orchestre
Veronika Eberle, violon
André Moisan, clarinette basse

Mozart, Concerto pour violon no 5 en la majeur, K. 219
Simon Bertrand, Création mondiale – commande de l’OSM pour clarinette basse et orchestre
Brahms, Symphonie no 1 en do mineur, op. 68

La deuxième de Brahms et l’été

Kent Nagano, chef d’orchestre
Rudolf Buchbinder, piano

 

R.Strauss, Burlesque, TrV 145
Œuvre à confirmer
Brahms, Symphonie no 2 en ré majeur, op. 73

La troisième de Brahms et l’automne

Kent Nagano, chef d’orchestre
Veronika Eberle, violon

 

Dvořák, Concerto pour violon en la mineur, op. 53
Zosha Di Castri, Création mondiale – commande de l’OSM
Brahms, Symphonie no 3 en fa majeur, op. 90

La quatrième de Brahms et l’hiver

Kent Nagano, chef d’orchestre
Rudolf Buchbinder, piano

 

Beethoven, Concerto pour piano no 4 en sol majeur, op. 58
Régis Campo, Création mondiale – commande de l’OSM
Brahms, Symphonie no 4 en mi mineur, op. 98

Les œuvres canadiennes au programme de la Saison 18/19 de l’OSM

En plus des cinq commandes à des créateurs canadiens, l’OSM interprétera lors de sa saison 2018-2019 trois œuvres de compositeurs locaux. Ainsi, Claude Vivier sera joué à deux reprises, avec Lonely Child et Siddhartha, composées respectivement en 1976 et 1980. Puis, en fin de saison, l’Orchestre symphonique de Toronto en visite à la Maison symphonique interprétera My Most Beautiful Homeland de Chan Ka Nin, composée pour le 150e anniversaire du Canada.

ŒUVRES DE CLAUDE VIVIER DANS LE CADRE DU CONCERT : LA 4e SYMPHONIE DE MAHLER

David Robertson, chef d’orchestre
Karina Gauvin, soprano
Lauréat du Grand Prix du Concours OSM Manuvie 2018 (piano ou harpe)

 

Ravel, Ma mère l’Oye, Suite
Claude Vivier, Lonely Child
Mahler, Symphonie no 4 en sol majeur

ŒUVRES DE CLAUDE VIVIER DANS LE CADRE DU CONCERT : MOZART SELON KENT NAGANO

Kent Nagano, chef d’orchestre
Rafał Blechacz, piano

 

Mozart, Sérénade no 12 en do mineur, K. 388
Claude Vivier, Siddhartha
Mozart, Die Zauberflöte (La flûte enchantée): «Ouverture», K. 620
Mozart, Concerto pour piano no 23 en la majeur, K. 488

ŒUVRES DE CHAN KA NIN DANS LE CADRE DU CONCERT : LA 7E SYMPHONIE DE MAHLER ET LE TSO

Toronto Symphony Orchestra
Sir Andrew Davis, chef d’orchestre
Louis Lortie, piano

 

Chan Ka Nin, My Most Beautiful, Wonderful, Terrific, Amazing, Fantastic, Magnificent Homeland
Franck, Variations symphoniques, pour piano et orchestre
Mahler, Symphonie no 7 en mi mineur, « Chant de la nuit »

LE CENTRE DE MUSIQUE CANADIENNE : POURSUIVEZ L’EXPLORATION !

Plusieurs des liens que vous trouverez sur les pages suivantes vous mèneront sur le site internet du Centre de musique canadienne (CMC), un organisme qui a pour mission de stimuler la connaissance, l’appréciation et l’interprétation de la musique canadienne.

Depuis maintenant près de soixante ans, le CMC répond, depuis maintenant près de soixante ans, au besoin d’avoir un lieu où serait centralisée l’information sur la musique des compositeurs canadiens, de même qu’à la nécessité de promouvoir et de favoriser l’exécution de ce répertoire.

Cet organisme met la musique de ses compositeurs agréés à la disposition du public par le biais de sa collection, de ses ressources d’information ainsi que de ses activités de diffusion et de promotion.

Cinq bureaux existent aujourd’hui à travers le pays, dont celui du Québec, fondé en 1973.

Pour avoir accès à des enregistrements d’archives et se familiariser avec la musique des compositeurs mis en valeur dans la programmation de l’OSM, les mélomanes peuvent s’inscrire gratuitement sur le site du Centre de musique canadienne.