Ana Sokolovic

Ana Sokolovic

PARTENAIRE DE SAISON

Né le

7 septembre 1968

Œuvre au programme

Ringelspiel

Concerts

9 et 12 novembre 2017

Ana Sokolović a d’abord étudié la composition dans sa Yougoslavie natale, puis s’est établie à Montréal en 1992 pour compléter sa formation à l’Université de Montréal où elle a obtenu sa maîtrise sous la direction de José Evangelista, et où elle enseigne maintenant. Ana Sokolović a remporté trois fois le Concours des jeunes compositeurs de la SOCAN. En 1996, elle représentait le Canada à la Tribune internationale des compositeurs de l’UNESCO à Paris avec son œuvre Ambient V, et a de nouveau représenté le Canada à ce prestigieux événement en 2009. Cette même année, elle a remporté, comme John Estacio et Peter Paul Koprowski, le prix de 75 000 $ du Centre national des Arts. Parmi les nombreux autres prix importants qui jalonnent son parcours, mentionnons le Prix Jan V. Matejcek, le Prix Dora Mavor Moore décerné aux meilleures productions en théâtre, danse et opéra présentées à Toronto pour Svadba (Mariage), et le Prix Serge-Garant de la Fondation Émile-Nelligan. En 2011, la Société de musique contemporaine du Québec lui a consacré sa série. Partout au pays, plus de 200 concerts et événements ont alors eu lieu en son honneur. En mars prochain, l’Opéra de Montréal présentera Svadba. La Canadian Opera Company lui a récemment commandé un opéra qui sera présenté sur sa scène principale au cours de sa saison 2019-2020.

Ringelspiel (terme austro-allemand pour « carrousel », très semblable au Ringispil dans le serbe natal d’Ana Sokolović) est œuvre commandée par l’Orchestre du Centre national des Arts d’Ottawa. Elle a été jouée en création par ce même orchestre le 15 mai 2013 sous la direction d’Ainars Rubikis. L’œuvre comprend sept brèves sections reliées entre elles. Pour la plupart d’entre nous, le carrousel ramène des souvenirs d’enfance et suscite des émotions telles que la nostalgie et la candeur, ce qui se produit dans l’œuvre d’Ana Sokolović. La compositrice s’est inspirée des aspects mécaniques du carrousel tels que la simplicité de son fonctionnement, sa rotation et son statut d’icône de l’ère de la machine.