Copié dans le presse-papier

Mozart et la clarinette 2024-2025

Explorez le romantisme du XVIIIe siècle à travers les œuvres novatrices de Mozart et Beethoven, dédiées à Anton Stadler et imprégnées de tendresse fraternelle et d’enchantement.

Présentateur de saison

Au XVIIIe siècle, la clarinette a acquis ses lettres de noblesse avec Mozart, et c’est à l’intention du clarinettiste Anton Stadler, son ami et frère en franc-maçonnerie, qu’il écrivit le Trio, K. 498, et le Quintette, K. 581. Les deux œuvres, empreintes d’une infinie tendresse, se singularisent par leur instrumentation novatrice. Quant aux Variations de Beethoven, elles reposent sur le célèbre air de Papageno extrait de La flûte enchantée.

Artistes

Todd Cope, clarinette

 

Andrew Wan, violon

Alexander Read, violon

Victor Fournelle-Blain, alto

Brian Manker, violoncelle

Meagan Milatz, piano

Œuvres

Wolfgang Amadeus Mozart, Trio pour clarinette, alto et piano en mi bémol majeur, « Kegelstatt », K. 498 (20 min)

Ludwig van Beethoven, 12 variations sur « Ein Mädchen oder Weibchen » de Mozart, op. 66 (9 min)

Wolfgang Amadeus Mozart, Quintette avec clarinette en la majeur, K. 581 (32 min)

Durée totale65minutes