Virée classique - samedi - Piano Nobile

14. Théorbe et guitare à l’ère baroque

14. Théorbe et guitare à l’ère baroque

Piano Nobile

Salué par la critique pour son intelligence musicale et sa technique remarquable, Sylvain Bergeron est un infatigable explorateur. Au son du chitarrone ou de la guitare, il vous conduira à travers l’Italie du XVIIe siècle pour vous offrir quelques-unes de ses plus belles découvertes. Voyagez au son des musiques de Piccinini, Granata et Pellegrini, illustres représentants du baroque italien.

Pièces pour théorbe

Alessandro Piccinini

Partite variate sopra la folia aria Romanesca

Alessandro Piccinini
Toccata XI
Corrente IX
Gagliarda III
Toccata VIII
Corrente X
Corrente III in eco

Pièces pour la guitare baroque

Giovanni Battista Granata
Toccata
Ballettto I-II
Brando

Passacagli del Primo Tuono
Domenico Pellegrini
Toccata seconda
Brando secondo
Corrente decima
Allemanda quarta
Sarabanda sesta
Corrente detta La Savellina

Sylvain Bergeron, chitaronne et guitare baroque

Musique ancienne: Toccates et danses italiennes du XVIIe siècle

“Ce que j’ai retenu de ce récital, plus que toute autre chose, c’est le superbe sens du rythme de Bergeron, la délicatesse de son toucher et l’expressivité de son jeu » – The Whole Note

PRIX DES BILLETS

22$*

pastille_17_fr

SAMEDI 10 AOÛT 2019

13h15

Redirection vers la Place des Arts

NOTE DE PROGRAMME

Les compositeurs entendus aujourd’hui se rattachent à la Bologne du XVIIe siècle. C’est là qu’Alessandro Piccinini, membre d’une illustre famille de luthistes des environs de Ferrare, a publié ses deux recueils de pièces pour luth. Dans la préface de celui de 1623, il se vante d’avoir inventé une sorte de chitarrone (luth à long manche pouvant produire des notes graves, aussi appelé théorbe) et il donne des conseils pour l’exécution, comme la façon de mettre les dissonances en valeur ou de faire ressortir le thème dans les passages en imitation.

Les guitaristes Giovanni Battista Granata et Domenico Pellegrini travaillaient à Bologne. Tout en pratiquant le métier de barbier, le premier a laissé pour son instrument l’œuvre la plus considérable du siècle; dans ses sept livres, il se montre plus audacieux que Pellegrini, tablant sur les battues de cordes ouvertes et explorant le registre aigu, tout en illustrant, à côté des danses, les genres nouveaux de la toccata et de la chaconne (ou passacaille).

Notre tour d’horizon comprend des toccatas mêlant riches accords et traits virtuoses dans une allure d’improvisation, ainsi que des variations sur des basses de chaconne (courts motifs répétés tout du long), comme les Passacagli de Granata et les Partite variate de Piccinini, bâties sur les quatre notes de la folia. Au programme également, de nombreuses danses : courantes agiles au joyeux rythme ternaire, gaillardes entraînantes avec leurs malicieuses hémioles, allemandes et autres balletti ainsi que branles, danses de groupe venues de France.

© Ariadne Lih
Traduction de François Filiatrault

POUR EN SAVOIR PLUS

Sylvain Bergeron

TÉLÉCHARGER LA BROCHURE