CONNAISSEZ-VOUS RAFAEL PAYARE ?


« C’est un artiste prodigieux, qui allie le don d’une rare perfection sonore à une sensibilité profonde, délicate, intense, frémissante »Le Monde

Débuts au cor français

Rafael Payare est né au Venezuela en 1980 et débuta l’apprentissage de la musique à 14 ans. Il jeta son dévolu non sur le piano ou le violon… mais sur le cor français, dont le timbre l’avait tant charmé lorsqu’un jour, la musique de l’Ouverture 1812 de Tchaïkovski parvint jusqu’à ses oreilles.

 

De musicien…

Rafael Payare se hissa au rang de premier cor du prestigieux orchestre symphonique de jeunes Simón Bolívar. À l’époque, il considérait qu’avant de pouvoir accéder au rang de chef d’orchestre, il fallait d’abord devenir un excellent musicien. Puis, devenir vieux et avoir les cheveux blancs. Ensuite seulement, pouvait-on aspirer à devenir chef.

… à chef d’orchestre

C’est lors d’une visite du chef d’orchestre Giuseppi Sinopoli, alors que celui-ci obtint exactement ce qu’il voulait de l’orchestre sans prononcer un seul mot d’espagnol, que Rafael Payare fut séduit par le pouvoir et le métier de chef. Quelques années plus tard, le chef José Antonio Abreu lui offrit la chance de faire ses preuves en direction d’orchestre. Depuis, il a dirigé parmi les plus grands orchestres du monde.

D’où lui vient le succès ?

Rafael Payare se distingue. Ceux qui l’ont seulement vu diront que c’est grâce à son look tantôt de rock star, tantôt sorti des années 70. Ceux qui l’ont entendu avec orchestre oublient rapidement tout élément physique pour ne percevoir que l’engagement total qu’il a envers la musique, son authenticité ainsi que sa passion débordante.

« Chaque fois qu’on joue de la musique, il faut le faire avec un engagement et une authenticité des plus complets, comme si on prenait notre dernier souffle. » – Rafael Payare

Rafael Payare viendra diriger l’OSM lors de deux concerts le 27 septembre prochain.