Monique Poitras

Monique Poitras

Seconds violons

Monique Poitras a commencé la musique à l’âge de 5 ans, comme ses six frères et sœurs. C’était la volonté de leur père qui avait pratiqué la musique toute sa vie par plaisir. Monique a donc joué du piano jusqu’à l’âge de 9 ans, jusqu’au moment où elle a eu le coup de foudre pour le violon en écoutant l’OSM. Une fois au cégep, elle décide de se consacrer pleinement à sa passion et se joint bientôt à la classe de Raymond Dessaints à Québec. Elle se rappellera toujours de l’interprétation du Concerto pour violon de Brahms par Henryk Szeryng et de son entrée à l’OSM en septembre 1982, lors de la présentation de la Symphonie no 4 de Brahms. Monique Poitras se considère très chanceuse de pouvoir exercer ce métier au sein du merveilleux orchestre qu’est l’OSM. Elle n’oubliera jamais sa première collaboration avec Kent Nagano dans la Symphonie no 9 de Schubert, ainsi que les concerts inauguraux de la Maison symphonique et du Grand Orgue Pierre-Béique.

Modèle d’instrument : Giuseppe Fiorini (Bologne) de 1927

Ville d’origine : Beaconsfield

Institution d’études : Conservatoire de musique de Montréal

Premier amour musical : Le Concerto pour violon en ré majeur de Tchaïkovski

Prix et bourses : Conseil des arts du Canada pour une année de perfectionnement avec Ştefan Gheorghiu à Bucarest (Roumanie)

Compositeurs favoris : Richard Strauss, Mahler, Brahms

Œuvres favorites : Une symphonie alpeste, Ainsi parlait Zarathoustra et Une vie de héros de Richard Strauss, les Symphonies no 1, 3, 4, 5 de Mahler et toutes les symphonies de Brahms

Intérêts : Les sports, dont le ski alpin, la marche nordique, la natation, le tennis. Aussi, être grand-maman!

Si vous pouviez jouer d’un autre instrument… : Le violoncelle

Si vous n’aviez pas été musicienne, vous auriez aimé être… : Horticultrice