Pierre et le loup

Pierre et le loup

 

Qui est l’auteur de Pierre et le loup ?

C’est à Sergueï Prokofiev, compositeur russe, que nous devons le texte et la musique de Pierre et le loup. Après avoir séjourné aux États-Unis, en Allemagne et en France, Prokofiev retourne en Russie en 1936. Il y retrouve un pays totalement différent de celui où il avait vécu son enfance et sa jeunesse. En 1936, le gouvernement en place utilise l’art pour promouvoir les idéaux du régime soviétique.

Lorsque Prokofiev reçoit la commande d’une symphonie destinée au Théâtre central pour enfants de Moscou, dirigé par Natalia Saz, les objectifs sont clairement précisés : initier les enfants aux instruments de l’orchestre et servir les idéaux du régime. Pierre et le loup délivre un message sous-jacent bien présent dans l’art soviétique de son temps : les enfants sont encouragés et célébrés s’ils sont ingénieux, braves et loyaux envers le gouvernement soviétique de l’époque, même si cela signifie la désobéissance aux aînés.

Pierre et le loup est présenté pour la première fois devant les enfants du Conservatoire de Moscou en 1936. En 1938, le compositeur se rend aux États-Unis afin de diriger l’œuvre pour un concert d’enfants à Boston. Durant ce voyage, il en joue une version pour piano à Walt Disney, – « le papa de Mickey », comme il l’écrivait dans une lettre à ses deux fils. Depuis lors, Pierre et le loup a été traduit dans de nombreuses langues et joué pour les enfants des quatre coins du monde. Il a inspiré un grand nombre d’adaptations sous la forme de livres audios, de pièces de théâtre, de films et d’animations, y compris la courte animation de Walt Disney en 1946.

Saviez-vous que…

… la Russie est le plus grand pays du monde ? Elle est si vaste qu’elle s’étend sur 11 fuseaux horaires. Si vous y voyagez d’est en ouest, vous devrez changer l’heure 11 fois sur votre montre ! Le Canada arrive au second rang des plus grands pays de la planète, et il couvre 6 fuseaux horaires.

World-Map-Canada-Russia

Laissez-moi vous raconter une histoire...

Pierre vit à la campagne avec son grand-père. Un jour, il va jouer près de l’étang où il observe un oiseau, un canard et un chat. L’oiseau vole vivement dans toutes les directions. Le canard nage sur l’étang, hors de portée du chat qui rôde autour.

Le grand-père de Pierre le retrouve et le gronde : le garçon n’était pas censé se promener seul dans la forêt et il est doit rentrer à la maison.

Dès que Pierre et son grand-père quittent les lieux, un loup sort de la forêt, attrape le canard et le dévore ! Pierre, qui observe la scène depuis la maison, sort en catimini et invente une façon très ingénieuse de capturer le loup. Voilà qu’arrivent les chasseurs qui suivaient la trace du loup. Pierre les convainc de ne pas tuer la bête, mais plutôt de l’emmener au zoo.

 

Qui a peur du Grand méchant loup ?

Les contes populaires utilisent des archétypes pour raconter une histoire. Un archétype désigne un personnage, une situation ou une action qui représentent des modèles auxquels la plupart des gens peuvent s’identifier. Dans les contes populaires, ils nous aident souvent à comprendre les situations de la vie réelle.

Par exemple, le superhéros est l’archétype de la personne combative qui cherche à faire triompher le bien et à secourir les gens. Le méchant et le mauvais garçon forment une autre catégorie. Dans une histoire où s’affrontent un superhéros et un méchant, on s’attend à ce que le premier l’emporte sur le second. Le Grand méchant loup constitue un archétype très répandu du personnage malveillant. L’animal est dépeint comme méchant, dangereux et fourbe. Le petit chaperon rouge ou Les trois petits cochons sont de bons exemples de contes qui mettent en scène le personnage du loup.

Malheureusement pour les loups, l’archétype qui leur est associé révèle qu’ils sont victimes d’idées reçues quant à la manière dont ils vivent dans leur habitat naturel. Pendant des siècles, ils ont été pris au piège, abattus et empoisonnés sous prétexte qu’ils pouvaient attaquer les humains ou les animaux domestiques, comme le bétail. Dans plusieurs pays, ils ont été presque complètement exterminés par les humains. En réalité, ils les attaquent rarement. Lorsqu’ils ont le choix de leur proie, ils préfèrent les animaux sauvages aux animaux domestiques. Les efforts de conservation qui sont déployés actuellement aident les loups à répondre à leurs besoins d’une manière sécuritaire, tant pour les humains que pour eux-mêmes.

Quelques vérités à rétablir sur les loups

Les loups vivent en meutes, ou familles, qui comprennent la maman, le papa, les nouveau-nés et les louveteaux jusqu’à ce qu’ils atteignent quatre ans. Les loups de la meute sont responsables des plus jeunes : ils leur apportent la nourriture et veillent sur eux.

Les loups sont carnivores et ont besoin de viande pour survivre. C’est pourquoi ils font leur proie d’autres animaux pour se nourrir. En groupe, ils chassent des bêtes de grande taille, comme le caribou et l’orignal. Individuellement, ils recherchent plutôt de petits animaux, tels les oiseaux et les souris.

Parmi d’autres moyens, les loups communiquent entre eux par les sons : hurlements, grognements, gémissements et geignements. Les hurlements indiquent aux autres loups : « Ohé, je suis ici ». Parfois  : « Ceci est mon territoire : défense d’entrer ! »

Eurasian wolf cubs

Saviez-vous que…

… le nom scientifique du loup gris est Canis lupus ? La sous-espèce – une subdivision dans les types de loups – qui vit en Russie est le loup eurasien : Canis lupus lupus.

 

Pierre et le loup et autres contes musicaux

Pierre et le loup est un conte musical – une histoire racontée en mots et en musique. Le narrateur raconte l’histoire en mots tandis que l’orchestre la raconte en musique. À chaque personnage sont associés un instrument ou une catégorie d’instruments, puis un thème musical. Ce dernier nous révèle certains aspects de la personnalité du personnage et l’émotion qu’il éprouve. Dans le cas des personnages-animaux de Pierre et le loup, on appelle ce procédé la « personnification », c’est-à-dire l’attribution de propriétés humaines à des êtres qui ne sont pas des humains (animal ou chose).

Par exemple, le hautbois représente le canard. Comment pourriez-vous décrire le canard tel que le suggère le thème ? Rapide et nerveux ? Au ralenti et endormi ?

Le prochain extrait met toujours en scène le canard, mais à un tout autre moment du récit. Comment décrivez-vous le canard maintenant ? Qu’est-ce qu’il pourrait ressentir ? Qu’est-ce qui pourrait lui arriver ?

Voici les personnages, leur instrument et leur thème musical respectifs. Comment décrivez-vous chaque personnage à la lumière du thème qui lui est associé ?

Section des cordes

Flûte traversière

Hautbois

Clarinette

Basson

Section des cors

Timbales

Saviez-vous que…

… Prokofiev a composé sa première pièce pour piano à l’âge de 5 ans ? De plus, il a composé un opéra à 9 ans !

…. plus encore…

La tradition du conte musical remonte à des centaines d’années et se poursuit aujourd’hui. Voici un avant-goût des musiques et des histoires que vous pourrez apprécier au cours de ce concert :

Wolfgang Amadeus Mozart a raconté des histoires à travers ses opéras – 22, en fait ! La flûte enchantée est un opéra qui sort de l’ordinaire : les personnages ne se contentent pas de chanter : ils parlent ! L’ouverture de cette œuvre donne le ton du concert.

L’apprenti sorcier de Paul Dukas est un conte musical dans lequel un sorcier demande à son apprenti d’accomplir certaines corvées. Ce dernier se met au travail – s’essayant à la magie qu’il ne maîtrise pas encore tout à fait ! Walt Disney a utilisé L’apprenti sorcier pour son film d’animation Fantasia, sorti en 1940, mettant en vedette Mickey Mouse dans le rôle-titre.

La Valse triste de Jean Sibelius est un exemple de musique qui ne raconte pas une histoire précise, mais qui suscite plutôt une émotion, laquelle nous est révélée par le titre même. Certains auditeurs n’éprouveront pas cette tristesse, mais trouveront la pièce apaisante et tranquille, ou encore paisible et élégante.

« Le vol du bourdon » est extrait de l’opéra Le conte du tsar Saltan de Nikolaï Rimski-Korsakov. Un cygne aux pouvoirs magiques transforme le fils du tsar en bourdon afin qu’il puisse voler à la rencontre de son père. Les notes sont rapides et la mélodie court dans toutes les directions : voilà un exemple musical de personnification – ici, du bourdon.

Le Carnaval des animaux de Camille Saint-Saëns est formé d’une série de quatorze mouvements dont chacun s’inspire d’un animal : le lion, la tortue, le coq, etc.

Maurice Ravel a composé Ma mère l’Oye pour deux enfants âgés de 6 et 7 ans : Mimie et Jean. Il s’agit d’une suite basée sur les contes qu’ils connaissaient bien, incluant « La belle et la bête ». Des mélodies contrastantes, jouées dans le registre aigu de la flûte et le registre grave du contrebasson, suggèrent une conversation musicale entre deux personnages.

 

Activités en classe

Associe chaque personnage avec l’instrument qui le représente dans Pierre et le loup :

Nomme une œuvre musicale autre que Pierre et le loup qui fait appel à la personnification.

Le carnaval des animaux,

Le vol du bourdon,

Star Wars,

Harry Potter.

Où Pierre et le loup a-t-il été joué pour la première fois ?

Au conservatoire de Moscou,

en Russie.

Nomme trois contes qui font vivre le personnage du loup.

Le petit chaperon rouge,

Les trois petits cochons,

La soupe de pierres

Devinette

Par équipes de trois ou quatre, choisissez un conte dans lequel on trouve le personnage du loup et faites-en un récit mimé (sans paroles), utilisant seulement des gestes et des sons. Les autres élèves peuvent-ils deviner de quel conte il s’agit ?

Quel personnage de Pierre et le loup est représenté par la mélodie suivante ?

Prokoviev a écrit de nombreuses pièces musicales qui racontent une histoire. Pouvez-vous imaginer une histoire qui s’accorderait bien avec la musique qui suit ? Comment pourriez-vous la décrire en mots ?

Voici maintenant une tout autre histoire racontée en musique. Pouvez-vous la dessiner ? Utilisez une feuille de papier pour chacune des sections – le début, le milieu et la fin – au fur et à mesure que vous écoutez la musique.

Pour aller plus loin :

Une réinterprétation de Pierre et le loup : une histoire d’amitié et d’intimidation, illustrant l’art de se défendre soi-même et de défendre ses amis [adaptation Grande-Bretagne – Pologne, 2006]

Patrice Bélanger, ambassadeur jeunesse de l’OSM et Adam Johnson, chef assistant de l’OSM, vous présentent des aspects invisibles de la musique vous permettant de mieux apprécier un concert symphonique

Patrice Bélanger, ambassadeur jeunesse de l’OSM et Adam Johnson, chef assistant de l’OSM, vous présentent des aspects invisibles de la musique vous permettant de mieux apprécier un concert symphonique.