Rosemary Shaw

Rosemary Shaw

Alto

Rosemary Shaw ne pensait pas devenir musicienne, mais une soudaine révélation l’a conduite à se perfectionner pour devenir altiste professionnelle. Elle a étudié avec Dénes Koromzay, Judith Glyde et Oswald Lehnert à l’Université du Colorado à Boulder, avec Kurt Sassmannhaus et au Royal Conservatory de Toronto. Parmi ses plus beaux souvenirs musicaux, on compte l’interprétation du Concerto pour violon de Tchaïkovski par David Oïstrakh, le dernier concert de Paul Simon en 2018, ainsi que la voix de Kathleen Ferrier. Rosemary Shaw a découvert l’OSM dans un concert présentant le Double concerto de Brahms, joué par Steven Isserlis et Joshua Bell. Elle voit la musique comme un processus continuel d’apprentissage et d’expérimentation qui permet de garder l’esprit ouvert et éveillé à la beauté de cet art.

Modèle d’instrument : Bernardel (France), 1901

Ville d’origine : Brighton (Angleterre) / Boulder (Colorado)

Premier amours musicaux : The Happy Farmer de la méthode Suzuki, La Chaconne de Bach, Tristan et Isolde de Wagner

Compositeurs favoris : Elgar, Wagner, J. S. Bach, Stravinsky, Queen, Paul Simon

Œuvres favorites : Les Variations Nimrod d’Elgar, le Quatuor pour piano et cordes no 1 de Brahms, les Kindertotenlieder et Le Chant de la Terre de Mahler et les derniers quatuors à cordes de Beethoven

Récents enregistrements : Les sonates pour alto de Brahms et Honegger

Intérêts : Lire tout ce qui a été écrit, écrire de la mauvaise poésie, l’astrophysique, le pistage d’animaux sauvages, les enfants, cuisiner d’étranges recettes suédoises, le yoga, courir en forêt, chanter

Si vous n’aviez pas été musicienne, vous auriez aimé être… : Garde forestier dans le Montana spécialiste des loups