Virée Classique 17-18

1.LA MUSIQUE CLASSIQUE DU MOYEN-ORIENT

1.LA MUSIQUE CLASSIQUE DU MOYEN-ORIENT

PARTENAIRE DE SAISON

Piano nobile

La musique classique du Moyen-Orient interprétée par trois maîtres de leurs instruments internationalement reconnus, Nazih Borish au oud, Didem Basar au kanun et Joseph Khoury à la darbouka. C’est tout un univers musical issu des riches cultures syriennes et turques qui s’offre à nous.

 

Poursuivez votre voyage musical :

19h45 : Atelier de tango (gratuit)
20h45 : Concert Folklore et danses hongroises.

Pour un parcours musical complètement cordes :

18h30 : Ensemble de la Virée dans un concert Piazzolla (gratuit)
20h30 : Concert Les quatuors  de Debussy et Gounod

 

PRIX JEUNESSE 17 ans et moins : 10$ par concert

PRIX DES BILLETS

À partir de 22$*

VENDREDI 31 AOÛT 2018

18h45

Redirection vers la Place des Arts

Nazih Borish, oud
Didem Basar, kanun
Joseph Khoury, darbouka

Notes de programme:

Le programme de ce concert est constitué de maqâms, un système musical particulièrement complexe appartenant au genre savant des traditions classiques arabe et turque. Les trois musiciens que nous avons la chance d’écouter sont internationalement reconnus, de grands virtuoses du oud, du kanun et de la darbouka. Ils explorent les fondements de la musique classique orientale et les liens entre la musique syrienne et les musiques avoisinantes, dont celle de la Turquie.

 

Répandus dans tout le Moyen-Orient, les maqâms constituent une collection de gammes non tempérées, chacune offrant une riche palette de micro-intervalles. Ce système modal est extrêmement modulant et laisse une place importante à l’improvisation et à la virtuosité. Un mâqam a une couleur propre, un sentiment particulier et une nature unique.

 

Empreint de douceur et de mélancolie, de rythmes et du jeu prodigieux des instrumentistes, ce concert nous conduit en plein cœur du Moyen-Orient, où les riches traditions musicales bercent notre imaginaire.

Nazih Borish:

Nazih Borish est né en 1982 à Lattakia, en Syrie. Il joue du oud depuis l’âge de cinq ans. Nazih fût un virtuose précoce, qui a développé son propre style à partir de la tradition des maqâms, puis de l’exploration d’autres grandes traditions musicales, incluant les ragas indiens, le flamenco et le jazz. M. Borish est à l’image de la Syrie, riche d’une culture multiséculaire et nourri par des traditions artistiques variées. Sa polyvalence en fait un artiste très souvent invité dans les festivals internationaux de oud. Depuis son installation à Montréal en 2016, il enseigne au Centre des musiciens du monde et a collaboré avec différents musiciens et ensembles de premier plan sur la scène internationale : Didem Basar, Sergiu Popa, Caroline Planté, Katia Madkissi-Warren, Kiya Tabassian, pour ne nommer que ceux-là.

Didem Basar:

Didem Basar est née en Turquie (Istanbul) en 1974. À l’âge de 11 ans, elle entre au Conservatoire d’État de musique turque. Après avoir complété sa formation en kanun avec Nevzat Sumer, elle poursuit ses études au département de composition. Elle a par la suite enseigné l’art du kanun au Conservatoire de l’Université de Halic, ainsi que l’analyse harmonique et le solfège au Conservatoire d’État de l’Université technique d’Istanbul. En 2002, Didem rejoint l’ensemble Bezmara et commence à jouer le santur turc en plus du kanun traditionnel à cordes métalliques, afin d’explorer autrement la musique ottomane. Depuis 2007, elle joue à Montréal avec le Fenci’s Ensemble et Constantinople. Sa maîtrise technique du kanun, sa connaissance des maqâms ainsi que la qualité de son jeu font d’elle une musicienne très recherchée et l’une des plus grandes représentantes du kanun turc.

Joseph Khoury:

Libanais d’origine, Joseph Khoury a fait la découverte de la percussion orientale dès l’âge de trois ans. Son amour de la musique a commencé à se développer dès ses classes au Conservatoire national supérieur de musique du Liban. Joueur émérite de darbouka, riq, ketim et dahola, Joseph a joué en compagnie de musiciens de renom au Canada, aux États-Unis et au Liban. À Montréal, il s’est produit avec différents orchestres et, depuis plus de dix ans, il accompagne régulièrement les danseuses orientales. Actuellement, Joseph forme le trio Sokoun avec deux autres musiciens basés à Montréal. En 2009, ils ont lancé leur premier album « Zanneh », qui a reçu un bel accueil des critiques montréalais, et pour lequel le groupe a remporté le prix de l’Artiste de l’année dans la

VOUS AIMEREZ AUSSI