Virée classique - Vendredi - Maison symphonique

5. Le romantisme de Vadim Repin sous la direction de Kent Nagano

5. Le romantisme de Vadim Repin sous la direction de Kent Nagano

Maison symphonique de Montréal

À la nuit tombée, le magasin du fabricant d’automates s’anime et les poupées se lancent dans une suite de danses effrénées : bienvenue dans La Boutique fantasque de Respighi, sur des thèmes de Rossini! Quant au Concerto pour violon no1 de Bruch, il a acquis une telle renommée qu’il a pratiquement éclipsé les autres œuvres du compositeur. Cette pièce mettra en valeur la virtuosité et le lyrisme du violoniste Vadim Repin.

Orchestre symphonique de Montréal

Kent Nagano, chef d’orchestre
Vadim Repin, violon

 

Respighi/Rossini, La boutique fantasque, extraits arr. Malcolm Sargent (15 min)

Bruch, Concerto pour violon no 1 en sol mineur, op. 26

Repin a fait entendre une sonorité imposante et séduisante, et joué la partie solo avec un lyrisme décontracté où pointaient des élans de virtuosité ardente »

Allan Kozzin, The New York Times

PRIX DES BILLETS

De 22$ à 45$*

pastille_17_fr

VENDREDI 9 AOÛT 2019

20h15

Gagnez une paire de billets VIP pour le concert d’ouverture de la Virée classique
et rencontrez maestro Kent Nagano !

Achetez au minimum deux concerts de la Virée classique et courez la chance d’assister, en premières loges, au célèbre concert de l’OSM sur l’Esplanade du Parc olympique le 7 août prochain! Depuis la loge VIP, vous pourrez contempler la magie de l’Orchestre et même rencontrer son chef Kent Nagano lors du cocktail privé qui suivra.

Comment participer ? Rien de plus simple : en achetant deux concerts ou plus via osm.ca ou à la billetterie de l’OSM, vous serez automatiquement éligible pour le tirage des 10 paires de billets qui aura lieu le 1er août prochain**. Préparez-vous à plonger au cœur de la musique en transformant votre expérience de concert en une aventure tout simplement inoubliable!

* Valable seulement sur osm.ca et à la billetterie de l’OSM. Les achats sur le site web ou à la billetterie de la Place des Arts ne seront pas comptabilisés.
**Pour plus de détails, consultez les règlements du concours.
NOTE DE PROGRAMME

De 1858 à sa mort dix ans plus tard, Giacomo Rossini tenait salon avec sa femme dans leur demeure non loin de Paris. La jeunesse musicienne et intellectuelle s’y pressait pour goûter tant ses friandises que ses compositions pleines d’esprit, chansons et courtes pièces de piano que le maître qualifiait de Péchés de vieillesse. Ces miniatures délicieuses, débordantes de bonne humeur et pince-sans-rire anticipent l’art d’Erik Satie avec des titres comme Fausse couche de polka mazurka et Quatre hors-d’œuvre (Les radis, Les anchois, Les cornichons, Le beurre)

Commandée à Ottorino Respighi par les Ballets russes et son directeur Serge de Diaghilev en 1918 – un peu avant la commande de Pulcinella à Stravinski –, La Boutique fantasque se présente comme un brillant pastiche des Péchés de Rossini. Instrumentée de façon très colorée, avec la présence de célesta, harpe, cloches et piano, la musique consiste en danses, comme Tarentella, Mazurka ou Can-Can, accompagnant les mouvements de poupées mécaniques.

Le Premier Concerto pour violon de Max Bruch a séduit dès sa création en 1868, dans sa version finale révisée par le violoniste Joseph Joachim, un proche ami de Brahms. Le Vorspiel (prélude) d’ouverture se déroule comme une fantaisie, avec deux thèmes rêveurs encadrés d’accords solennels, accords qui débouchent sur un Adagio lyrique de forme-sonate, avant le crépitant finale. Un critique a noté à l’époque que « les deux principaux mouvements, l’Adagio ainsi que l’ingénieux Allegro energico conclusif, forment un magnifique contraste », ajoutant que « le premier ouvre par son mérite particulier une voie nouvelle à la musique ».

 

© Ariadne Lih
Traduction de François Filiatrault

POUR EN SAVOIR PLUS

Kent Nagano

Vadim Repin

TÉLÉCHARGER LA BROCHURE