Ligne du temps

2004-2006

UN NOUVEAU CHEF SIGNE AVEC L’OSM

Les mélomanes et le public montréalais ont tout lieu de se réjouir : le 2 mars 2004, Kent Nagano – chef à la prestigieuse carrière internationale – est nommé directeur musical de l’Orchestre symphoniquede Montréal, dont il prendra la barre officiellement lors de la saison 2006-2007.

INTRODUCTION À LA VISION DU CHEF

En septembre 2004, Kent Nagano prononce un discours à la Chambre de commerce du Montréal métropolitain intitulé « L’OSM et Montréal : une symbiose à cultiver », où il y expose le pouvoir de l’art musical en société. Six mois plus tard, il dirige son premier concert à titre de directeur musical désigné. La chaleureuse ovation qu’il reçoit laisse présager des années fastes pour l’Orchestre. C’est en interprétant Messiaen peu de temps après que sa vision personnelle et son audace s’imposent désormais au public montréalais.

DE MONTRÉAL À PARIS

En mai 2006, Kent Nagano et l’OSM font un voyage éclair à Paris afin d’offrir une prestation au célèbre Théâtre du Châtelet, sur l’invitation de son directeur Jean-Pierre Brossmann. Interprétant des œuvres de Brahms et Kodály, en plus du Mandarin merveilleuxde Bartók et de La valse de Ravel en rappel, l’OSM est brillant ; le public parisien est conquis.

2005-2006

UN HYMNE À LA JOIE DU PUBLIC

Désormais directeur musical de l’OSM, Kent Nagano amorce sa première saison avec un concert grandiose autant qu’innovateur faisant entendre des œuvres de Charles Ives et de Galina Oustvolskaïa, ainsi que la 9e Symphonie de Beethoven. L’événement est diffusé sur écran géant à l’esplanade de la Place des Arts et retransmis en direct à la télévision de Radio-Canada, à la grande joie de milliers d’auditeurs.

D’UN OCÉAN À L’AUTRE

C’est en sol canadien que Kent Nagano effectue, en 2007, sa première tournée à la tête de l’OSM. De Vancouver à Terre-Neuve en passant par Yellowknife, l’Orchestre et son chef – accompagnés de la contralto Marie-Nicole Lemieux et du ténor Michael Schade – reçoivent un accueil chaleureux lors de chaque concert.

2007-2008

TOURNÉE ASIATIQUE

Kent Nagano et l’OSM offrent huit concerts lors d’une tournée dans six villes en Corée et au Japon.

Persuadé des bienfaits de la musique chez les jeunes, maestro organise notamment un concert de musique de chambre avec des musiciens de l’Orchestre afin d’aller à la rencontre des enfants d’un orphelinat japonais. Cette série de concerts constitue la 9e tournée asiatique de l’OSM.

2008-2009

UN RETOUR SUR LE CHEMIN DES DISQUES À L’INTERNATIONAL

En 2008 paraissait le premier des enregistrements de l’OSM avec Kent Nagano. Intitulé L’idéal de la Révolution française, ce disque sera le premier d’une série présentant l’intégrale des symphonies de Beethoven, enregistré sous étiquette Analekta et distribué à l’international par la maison Sony.

En 2009, il mérite à l’OSM un 13e prix Juno dans la catégorie « Album classique de l’année ».

LA RENCONTRE DU SIÈCLE

L’année 2009 célèbre les anniver-saires de deux fleurons nationaux : la 75e saison de l’OSM et le cente-naire des Canadiens de Montréal. Au total, près de 15 000 personnes assistent au spectaculaire concert-bénéfice donné pour l’occasion au Centre Bell, qui rassemble 1 000 choristes et des légendes du Canadien. Cet événement marque le lancement de la Fondation OSM, chargée d’assurer la pérennité de l’Orchestre, et permet d’amasser près de 2 millions de dollars en vue de la tournée européenne.

2009-2011

CÉLÉBRER LE COURAGE

Solidaires du peuple haïtien durement touché par un tremblement de terre meurtrier, l’OSM et Kent Nagano donnent un concert extérieur gratuit au Quartier des spectacles. L’écrivain Dany Laferrière y déclame un texte original, tandis que le Cirque Éloize ajoute sa touche magique à L’oiseau de feu de Stravinsky. Cette initiative témoigne de la conscience sociale du maestro qui réitérera de telles actions au fil des ans.

L’OSM ÉCLATÉ !

L’OSM, avec la complicité du festival Mutek, offre un concert novateur alliant musiques symphonique et électronique à quelque 2 000 personnes rassemblées à la brasserie Molson. Pour l’occasion, les murs de cet ancien entrepôt sont habillés de projections vidéo conçues par les créateurs montréalais Baillat Cardell & fils

HOMMAGE AU PÈRE EMMETT JOHNS

En mai 2011, l’OSM et son chef commandent une œuvre au compositeur Jean Lesage pour un concert rendant hommage au père Emmett Johns, fondateur de l’organisme Dans la rue qui vient en aide aux jeunes sans-abri. Ce concert fait partie d’une série honorant les héros canadiens, laquelle prit forme au début du mandat de maestro Nagano.

2011-2012

LA NOUVELLE RÉSIDENCE DE L’OSM

L’OSM inaugure la Maison symphonique : une salle de classe mondiale à l’acoustique digne de celle des plus grands orches-tres. Le programme du concert d’ouverture comprend des créa-tions canadiennes, en plus de la 9e Symphonie de Beethoven. Ce moment historique est suivi par quelque 400 000 téléspectateurs à l’antenne de Radio-Canada, en plus des 20 000 visiteurs qui se présentent aux portes ouvertes le samedi suivant.

UNE TRADITION DE NOËL EST NÉE

Fred Pellerin présente un conte musical, d’après une idée originale de Kent Nagano. Devenu une tradition, le concert présente des textes du prolifique conteur québécois et des œuvres orchestrales. Diffusée à la télé de Radio-Canada et sur toutes les plateformes, cette prestation sera la première d’une série de quatre qui s’échelonnera jusqu’en 2018.

UNE PREMIÈRE VIRÉE CLASSIQUE

Le 11 août 2012, l’OSM présente la première édition de la Virée classique. Plus grand festival de musique classique urbain au Canada, il propose une dizaine de concerts en salle en plus d’une foule d’activités gratuites. Les éditions subséquentes verront leur nombre d’événe-ments exploser pour atteindre 30 concerts en 2018, incluant la désormais célèbre ouverture au parterre du Parc olympique.

2012-2013

VIRAGE NUMÉRIQUE

Aux spectateurs venus entendre l’OSM interpréter la 6e Symphonie de Bruckner le 16 avril 2013 s’ajoutent les milliers d’auditeurs branchés en direct sur la plateforme web internationale Medici.tv, qui couvre plus de 46 pays à travers le monde ; une première pour l’OSM. Grâce à ce partenariat, l’Orchestre rejoindra un total impressionnant de plus de 200 000 auditeurs au cours de la saison suivante.

2013-2014

ADOUCIR L’ÉPREUVE DE LAC-MÉGANTIC

Sensibles aux émotions fortes vécues par les Québécois à travers les années, l’OSM et Kent Nagano offrent, le 1er novembre 2013, un concert à la population de Lac-Mégantic afin de rendre hommage au courage et à la détermination d’une communauté frappée par une terrible tragédie ferroviaire. Le concert est dédié à la mémoire de ses 47 disparus.

IMMERSION AU CŒUR DE L’OSM

La Société des arts technologiques affiche à la Satosphère le film immersif en 360 degrés Harmonielehre, mettant en vedette Kent Nagano et l’OSM dans l’interprétation de l’œuvre éponyme du compositeur américain John Adams. Cette coproduction de Figure 55 et de l’OSM est également présentée au FullDome Festival de Berlin et se classe parmi les finalistes aux prix Numix.

2014-2015

LE RETOUR SOUS ÉTIQUETTE DECCA

Kent Nagano et l’OSM mettent en lumière un opéra méconnu et surtout unique en son genre avec l’enregistrement de L’Aiglon, sous la prestigieuse étiquette Decca. Ce coffret remporte de nombreux prix, dont les Diapason d’or et Echo Klassik. Trois ans plus tard, en 2018, paraît également A Quiet Place, salué par la critique internationale.

2015-2016

TOURNÉE AMÉRICAINE D’ENVERGURE

En mars 2016, sous la direction de Kent Nagano, l’OSM entame une tournée de 12 jours et de 10 concerts dans autant de villes d’un océan à l’autre des États-Unis, dont un au mythique Carnegie Hall de New York.

Cette visite fort attendue, qui est l’occasion de retrouvailles avec le public américain, séduit la critique et les mélomanes

2016-2017

LE COLOSSE DES CORDES

Kent Nagano rêvait depuis des années de doter l’Orchestre du plus imposant et du plus grave des instruments à cordes : l’octobasse. Ce géant, prêté par les mécènes Roger et feue Huguette Dubois, et inauguré en octobre 2016 lors du concert Kent Nagano célèbre le métro de Montréal, est l’un des trois instruments du genre dans le monde. Il demeure toutefois le seul à être joué dans un orchestre.

LA « SYMPHONIE MONTRÉALAISE »

À l’occasion du 375e anniversaire de Montréal, Kent Nagano dirige une symphonie originale signée Samy Moussa, mise en scène par le studio multimédia Moment Factory. Avec les jeux lumineux de la réputée compagnie québécoise, cette cocréation entraîne le public dans une évocation onirique de Montréal, dont l’histoire est tissée par l’imaginaire de ses poètes.

LA MUSIQUE AUX ENFANTS

Prônant les vertus de la musique pour le développement de l’enfant, Kent Nagano imagine un programme mis sur pied par l’OSM, en partenariat avec l’Université de Montréal et la Commission scolaire de la Pointe-de-l’Île, à Montréal-Nord. « La musique aux enfants » offre aux jeunes d’âge préscolaire la possibilité de s’épanouir par un apprentissage intensif de la musique dans un environnement inspirant.

2017-2018

L’OSM AU FESTIVAL DE SALZBOURG !

Le 20 juillet 2018, Kent Nagano et l’OSM ont l’honneur d’ouvrir la 98e édition du Festival de Salzbourg, devenant du même coup le premier orchestre canadien de l’histoire à s’y produire. Dans la mythique Felsenreitschule (Manège des rochers), l’Orchestre interprète la Passion selon saint Luc de Krzysztof Penderecki, en présence du compositeur.

2018-2019

PÉRIPLE DANS LE GRAND NORD

Fruit d’une collaboration inédite entre artistes canadiens, inuits, innus et cris, l’opéra Chaakapesh, lepériple du fripon est présenté à Montréal en première mondiale, en ouverture de la 85e saison de l’OSM. Dix ans après leur dernier séjour dans le Grand Nord, chef et musiciens y retournent pour présenter l’œuvre traduite en cinq langues à six communautés autochtones. Un voyage inspirant, ponctué de moments et d’échanges uniques